LA PRESS

Vous avez envie d'avoir de nos nouvelles? Suivez l'actualité 2CV N'oubliez pas de nous transmettre vos articles de press en pdf

C'est dans une bonne semaine, le samedi 15 février, sur le petit circuit français de Croix-en-Ternois, que la 2CV Racing Cup remontera en piste, avec une course hors-championnat de Belgique programmée sur 8 heures. Alors que la liste des engagés sera publiée sous peu, au sein de certaines équipes, on dévoile les équipages. C'est ainsi que dans les rangs de BNLL, la #43 pourra compter sur un trio inédit, avec Philippe Courtois et Mathieu Devos, déjà de la partie en 2019 en compagnie de Rudy Coppieters. Celui-ci n'étant plus là, c'est Clément Nopère, 25 ans, de Feluy, qui rejoint les deux premiers nommés, avec l'objectif très clair de viser la couronne... 

"J'ai fréquenté l'équipe BNLL lors de la finale 2019 sur le Circuit Jules Tacheny de Mettet, et le courant est d'emblée bien passé, commente Clément Nopère. Plus tôt dans la saison, j'avais piloté la #14 d'André Blaise et la #96 de Sylvain Dumoulin, deux équipes que j'aimerais remercier pour leur accueil chaleureux. Philippe et Mathieu étaient à la recherche d'un équipier pour cette saison, et je suis ravi d'être celui-là. Je suis plus que motivé et le but est en effet de lorgner sur la couronne en fin de saison. Mais chaque chose en son temps, cap sur Croix-en-Ternois..." (Vincent Franssen)

Dans la foulée des 24H2CV de Spa-Francorchamps, l’équipe BNLL a réalisé une nouvelle performance de choix au bout des 6 heures de course de La Finale @ Mettet ! Une ultime joute sportive qui a réuni quelque 36 2CV et C1 sur la grille de départ, et qui s’est traduite par une parfaite cohabitation entre les deux types de bolides, n’en déplaisent à certains… "Il y avait eu pas mal de commentaires critiques après les 24H2CV au sujet de la présence simultanée en piste des 2CV et des C1, mais dès l’instant où on se retrouve entre équipages disputant l’intégralité de la saison, les choses se passent très bien, explique Robert Van Gysegem, responsable du 2CV Racing Teams organisateur. La preuve parfaite et ultime que les habitués se comprennent, et qu’ils savent comment gérer pareille situation."

Dès les qualifications, le ton était donné, avec une première ligne intégralement BNLL, la #43 de Courtois-Devos-Coppieters décrochant la pole position pour 0’’582 devant la #42 de Car-Hauris-Nopère. Et c’est l’équipe FKR qui offrait la meilleure résistance chronométrique, avec la #63 de Van Gysegem-Abrahams et la #55 de Bouchereau-Bressan-Maes prenant place sur la deuxième ligne.

Lors des 360 minutes de course, BNLL confirmait son tonitruant début de saison, qui plus est dans le même ordre. Après le doublé au cœur des Ardennes, c’est un nouveau résultat de choix qui entérinait les débats 2019, preuve de la parfaite régularité de cette équipe, la #43 BNLL 3 de Philippe Courtois, Mathieu Devos et Rudy Coppieters devançant de cinq rotations du Circuit Jules Tacheny de Mettet la #42 BNLL 1 by 850 de Benoît Car – Champion 2019 de la 2CV Racing Cup ! -, Lory Hauris et Clément Nopère.

Longtemps en lice pour décrocher les honneurs de la plus petite marche du podium final, la #55 FKR-M2 de Bouchereau-Bressan-Maes faisait les frais d’un train arrière cassé à 5 petites minutes de l’arrivée, ce qui offrait la médaille de bronze à la #3 Mickey Racing de Berben-Speleers-Marquet, qui échouait à un tour à peine de la #42. Quant à la #63 FKR-M1 de Van Gysegem-Abrahams, elle devait finalement se contenter du 4ème rang après un infortuné contact ayant entraîné une crevaison, des soucis de direction… et un Drive Through ! Si la #65 BNLL 2 (Crespin-Crespin-Crespin) complétait le top 5, offrant une cerise sur le gâteau BNLL, la #1 JMCE Racing 1 (Licops-Lacroix), victime d’un souci de commande de boîte lors des essais, perdait trop de temps pour espérer jouer un rôle en vue. Elle devait se contenter de la 6ème place.

Moins de réussite pour la #62 2BR Motorsport (Braun-Schiffers), la #38 Nous@ussinet (Naisse-Dubois-Naisse) et la #44 AG Racing Box (Abrahams-Houben), qui ne croisaient pas le drapeau à damier, parfois de justesse….

Si la victoire en catégorie ‘Améliorées’ de la #90 2CV de Feu (Brethenoux-De Well-Rousse-Brethenoux) était annoncée, la #88 Racing Team Gaumais (Bernet-Cousin) profitait des ennuis de la #72 Team Basket Cup (Brisse-Beranger) pour s’imposer en ‘Protos’. Chez les ‘Classiques’, pas de doublé de fin de saison pour les Hollandais de la #123 Dutch Dyane Racing Team (Van Koppen-Van der Goes-Van Der Voort-Van Der Voort), qui subissait cette fois la loi des équipages français, avec la #602 Brokensport (Asselborn-Cadot-Le Conte-Surel) s’imposant devant la #435 2 Pattes Foll (Cannesant-Bourgeois-Cannesant-Flipo).

Rideau sur la 2CV Racing Cup 2019, l’équipe du 2CV Racing Teams œuvrant déjà sur le millésime 2020, qui sera présenté sous peu côté calendrier. C’est juste après l’an neuf que la remise des prix officielle des ‘deuchistes’ aura lieu. On vous tient au courant…  (Vincent Franssen / Photos Letihon.be)

Les bolides ont regagné les ateliers avant la finale de la 2CV Racing Cup et de la C1 Racing Cup à Mettet dans moins de deux semaines. Et comme le veut la tradition, c’est par les 24H2CV organisées par le 2CV Racing Teams que la saison des courses s’est refermée sur le Circuit de Spa-Francorchamps. Un événement qui a rassemblé près de 150 voitures, qu’il s’agisse de 2CV, Dyane, Burton et C1, sans oublier les centaines de participants à la Parade/Concentration d’avant départ. En étroite collaboration avec CMG Télévision, l’équipe de Jean-François Thyssen, un live streaming, traduisez retransmission vidéo en direct, était proposé dès vendredi soir. "Il s’agit d’une captation de type ‘light’, avec plusieurs caméras motorisées installées en bord de piste, mais aussi un opérateur mobile sur les grilles de départ et dans l’allée des stands, explique Robert Van Gysegem, Président du 2CVRT. Le moyen idéal, pour des organisateurs comme nous, de rendre l’ambiance de nos 24 Heures, et de permettre aux personnes ne pouvant pas nous rejoindre sur le circuit de suivre la course au travers des images, des classements, ainsi que des commentaires de nos speakers." Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce live streaming des 24H2CV a rencontré un franc succès le week-end dernier. Au total, ce sont plus de… 114.000 connexions qui ont été recensées ! "Le chiffre est assez incroyable, et on le doit notamment à la diffusion de ces images sur Auvio, la célèbre plateforme web de la RTBF, poursuit Robert Van Gysegem. Au total, c’est près de 1.200.000 minutes qui ont été regardées ! Si les Belges ont logiquement été les plus nombreux devant les écrans, on remarque une belle audience en France, au Royaume Uni, aux Pays-Bas et en Allemagne. Et la sixième meilleure audience nous vient… des Etats-Unis ! Au total, les internautes qui ont, à un moment ou à un autre, suivi ces 24H2CV via le web venaient de 70 pays différents ! On a même eu des connexions depuis la Polynésie, Madagascar ou le Togo ! J’avoue qu’au sein du 2CVRT, ces données nous ont étonnés et ravis ! A la question de savoir si les 24 Heures 2CV restent une épreuve populaire, je pense que la réponse est évidente. Et ça, les teams participants peuvent le savoir…" Il va de soi que lors de l’édition 2020 des 24H2CV, qui accueillera de nouveau 2CV/Dyane/Burton et C1 de différents horizons, ce live streaming sera reconduit… pour le plus grand plaisir de tous ! (Vincent Franssen / Photo Letihon.be)

Quand y en a plus, y en a encore ! Deux semaines à peine après le sommet de la saison que constituent les 24H2CV de Spa-Francorchamps, le noyau dur des concurrents de la 2CV Racing Cup et de la C1 Racing Cup va se retrouver dans l’entre-Sambre-et-Meuse ce samedi, pour La Finale sur le Circuit Jules Tacheny de Mettet. Un événement disputé sur une seule journée, avec une séance qualificative entre 09h00 et 10h30, et une course de 6 heures dont le départ sera donné à 11h50. Et si l’automne sera clairement de la partie, c’est une météo avec un faible risque de pluie qui est annoncée…

Du côté des ‘deuchistes’, l’équipe BNLL, auréolée d’un impressionnant tir groupé au sommet du classement à Spa, enverra à Mettet certains de ses bolides, la #43 BNLL 3 de Philippe Courtois, Mathieu Devos et Rudy Coppieters, et la #65 BNLL 2 de Bernard, Claude et Michel Crespin. Au championnat, le duo Coppieters-Courtois peut espérer coiffer sur le fil Benoît Car, mais une partition sans la moindre fausse note est requise. D’autant qu’aux dernières nouvelles, la #42 BNLL 1 pourrait aussi être de la partie…

Pour contrer les forces de BNLL, on pense bien sûr à la #1 JMCE Racing 1 d’Etienne Licops et Patrice Lacroix, sur le podium des 24H2CV, mais aussi à la #3 Mickey Racing de Michaël Berben, Dominique Speleers et Philippe Marquet, guère vernie au cœur de l’Ardenne belge, la #38 Nous@aussinet d’Arnaud et Michel Naisse accompagnés de Ludovic Dubois, la #44 AG Racing Box de Gérard Abrahams et Jerry Houben, la #55 FKR-M1 de Médhi-Rik Bouchereau, Laurent Bressan et Fabian Maes, la #62 2BR Motorsport de Daniel Braun et Romain Schiffers, sans oublier bien sûr Robert Van Gysegem et Christopher Abrahams, qui se rabattent sur la #63 pour porter les couleurs de FKR-M 1. L’équipe DS Racing de Sylvain Dumoulin sera également de la partie avec la traditionnelle #96 pilotée par le boss, mais aussi Philippe Bolland et Didier Devis.

Du côté des Protos, c’est un duel qui est annoncé entre la #72 Team Basket Cup des Français Thony Brisse et Anthony Beranger, et la #88 Racing Team Gaumais du Français William Bernet et du Belge Patrick Cousin. La #90 2CV de Feu des Français Jean-Eric Brethenoux, Bernard Rousse et Ségolène Brethenoux, une fois encore accompagnés de Marc De Well, évoluera en solo en ‘Améliorée’, tandis que la lutte pour la gagne chez les ‘Classiques’ concernera la #123 Dutch Dyane Racing Team des Hollandais Van Koppen-Van Der Goes-Van Der Voort-Van Der Voort, lauréats aux 24H2CV, la #435 2 Pattes Foll de Cannesant-Bourgeois-Cannesant-Flipo et la #602 Brokensport de Asselborn-Cadot-Le Conte-Surel.

Gaban Motorsport vers le titre en C1 ?

Du côté de la C1 Racing Cup, le double tour d’horloge ardennais a donné une tournure plus marquée au classement du championnat, puisqu’Andy Gaban, le fils de l’ex-Champion du Monde Groupe N des Rallyes Pascal Gaban, se présentera à Mettet en tête de la compétition, avec un total de 400 points, contre 345 au quatuor Devis-Do-Le Leu-Petralia. De là à faire de la #244 Gaban Motorsport 1 (Gaban-Palmaers) et la #230 Néo Speed by Kimy Racing (Devis-Do-Le Leu-Petralia) les favoris auprès des bookmakers, il n’y a sans doute qu’un pas…

Cela risque pourtant de chasser très fort du côté de la #233 KMD 233 de Chloé Van Hove, José Close et Eric Van Bael, d’autant que la meilleure ‘Dame’ de la compétition peut encore rêver de titre absolu ! Les autres favoris seront la #201 FloRacing (Pirlet-Maka-Marin), la #212 Muppet Racing (Delvaux-Denis-Corthals père), la #217 des vainqueurs de Francorchamps Falt Racing (Herman-Caprasse-Léonard), la #218 GHC Racing (Les-Roskam), la #224 Raidillon 55 by WDS (Wautier-Alsteens-Vandendriesch-Alsteens-de Schaetzen), la #231 Gaban Motorsport 2 (Mans-Machtelinckx), la #235 Ca Roule Racing (Muller-Beauduin), la #251 FloRacing (Pirlet-Flohimont-Borner) et la #257 Mecaperformance (Cagnina-Brasseur).

Une bonne surprise est toujours à attendre sur la durée dans le chef d’autres équipages à l’image de la #202 Lovicoli Racing (Sion-Billiet), la #208 TD Racing (Tumson-Tumson), la #231 KMD 213 (Claeys-Claeys-Mourialme), la #239 DZ Compétition (Thonus-Dejaegere-Wathelet) ou encore la #250 Crash Test by Kimy Racing (Boveroux-Philippe-Boulange).

A noter aussi le grand débarquement en C1 Racing Cup de la famille… Fermine ! Un patronyme qui a clairement marqué l’histoire des compétitions 2CV. Pour l’occasion, Pierre Fermine sera accompagné de son fils Bertrand, célèbre ingénieur sur la scène internationale du sport auto, le tout aux commandes de la #237 AG Racing Team C1. Welcome !

Bref, on va se bousculer au portillon sur le Circuit Jules Tacheny de Mettet, d’autant que le peloton sera complété par la C1 #143 #ForBjorg engagée par Jo Lambrecht, le papa de Bjorg Lambrecht, espoir du cycliste belge tragiquement disparu en août dernier à l’occasion d’une course en Pologne. La bombinette, engagée en ‘Guest’, sera pilotée par Pieter Ooms et Sylvester Van Herzele.

Cap sur Mettet… (Vincent Franssen / Photos Letihon.be)  

Le soleil et des températures dignes d’un été indien samedi, la pluie et une fraîcheur automnale dimanche, les quelque… 150 2CV, Dyane, Burton et C1 présentes au départ des 24H2CV 2019 ont dû affronter des conditions variées et variables, avec une piste devenant très piégeuse dès le petit matin. En résultaient d’innombrables neutralisations, essentiellement dues à des incidents parfois spectaculaires, et une lutte de tous les instants dans les différentes catégories. Si la #17 Seventeen MCC HAFA de Tiggeler-Bonnan-Sparrow-Graham s’élançait depuis la pole position samedi peu avant 17 heures, elle était d’emblée pénalisée pour avoir anticipé l’envol ! La lutte entre les équipages favoris pouvait commencer… et les premières victimes tombaient rapidement, avec la #5 La Charbonnade de La Botte by Beaufort (Furlotti-Carere-Istas-Beaufort) victime d’ennuis de moteur, tandis que la #3 Mickey Racing (Berben-Marquet-Marquet-Speleers) souffrait au niveau d’une suspension avant de perdre son capot et s’immobiliser aux Combes. Guère plus de chance pour la #55 FKR-M3 (Gillet-Colson-Goffin-Meauxsoone-Demoulin), également en rade côté moteur. C’est la #99 DRM Coyote Autographe (de Robiano-Bouvy-Van Riet-Businaro) qui prenait la première partie de la course à son compte, avant qu’un roulement grippé n’entraîne un bris de cardan. Suffisant pour faire plonger le bolide noir et rouge dans le classement. Dans les rangs de FKR, c’était la déconfiture, avec des moteurs cassés pour la #129 FKR-M1 (Van Gysegem-Abrahams-Abrahams-Beaupain) et la #33 FKR-M2 (Bouchereau-Bressan-Maes-De Zan-Van Mechelen) ! Déception également pour la #34 34 by Beaufort (Jamar-Renaud-Brugmans-Olivier), qui finissait par se retirer, elle aussi suite à un bris de moteur. Au fil des heures, la machine BNLL se mettait en marche, les trois bolides engagés par cette équipe ne cessant de progresser au classement. La #42 BNLL 1 by 850 de Thierry de Latre du Bosqueau, Alex de Latre du Bosqueau, Daniel Roustan et Benoît Car se retrouvait en tête de la meute, pour creuser progressivement l’écart. Plus rien n’allait arrêter le bolide bleu et orange, qui offrait ce dimanche sur le coup de 16 heures (heure d’hiver) une nouvelle victoire à cette formation au palmarès de l’ultime double tour d’horloge de la saison ! BNLL enfonçait le clou en s’assurant un implacable doublé, la #43 BNLL 3 de Philippe Courtois, Mathieu Devos, Laurent Jossieaux et Rudy Coppieters prenant l’avantage sur la #1 JMCE Racing 1 de Léonard, Etienne et Julien Licops, accompagnés de Patrice Lacroix, qui a perdu du temps peu avant 9 heures du matin, un collecteur d’échappement nécessitant une intervention des mécanos. Histoire sans doute de poser la cerise sur le gâteau du week-end, la #65 BNLL 2 de Philippe Denis, Bernard Crespin, Claude Crespin et Christian Fosseur échouait au pied du podium en 4ème position, conservant le meilleur sur la #99 DRM Coyote Autographe, revenue de nulle part, et la #18 Méhari 2CV Passion Trapanelle, confiée à Samuel Chenier, Thierry Ehrhardt, Thierry De Bonhome, Paul Rowland, Lory Hauris et Jonathan Vynckier. Dans les autres catégories ‘2CV’, la #80 Collé-Carfix RT (Van Hees-Vansprengel-Vanden Driessche) prenait le meilleur sur les Burton #78 Gascard Speed Organisation (Gascard-Gascard-Vanderfeesten-Beguin-Beguin) et #77 Burton Racing (Marville-Pirlot-Bastin-Kaivers) en ‘Expérimentale’. Dans les rangs des ‘Protos’, la #47 2CV Wet Dream RT (Van Israel-Smith-Van Wymeersch-Naessens-Mertens) est sortie lauréate de son bras de fer avec la #72 Team Basket Cup (Gablier-Gablier-Devillard-Brisse-Beranger). La #31 2PK Racing Team (Willaert-Staelen-De Bel-Schollaert) a offert la victoire à la Belgique face aux ‘françaises’ #90 2CV de Feu (Brethenoux-De Well-Bernet-Guignard-Brethenoux) et #68 Team FG 2CV Passion (Lercher-Sultana-Guillaume-Mazurier). Victoire hollandaise par contre en ‘Classique’, avec la #123 Dutch Dyane Racing Team (Van Koppen-Van der Goes-Van Der Voort-Van Der Voort), qui a pris le meilleur sur les autres ‘françaises’ #435 2 Pattes Foll (Cannesant-Bourgeois-Cannesant-Flipo) et #007 Deuch Gaz Team (Breilly-Breilly-Dubois-Pade). Pour être complet, mentionnons la victoire de la #30 Tête Rouge Racing (Robertson-Williams-Oswin-Arrowsmith Brown-Crispin) dans la catégorie ‘Guest’, réservée aux 2CV ‘britanniques’. Falt Racing domine la centaine de C1 ! Avec près d’une centaine de Citroën C1 au départ de ce double tour d’horloge, réparties dans les catégories ‘belge’, ‘néerlandaise’ et ‘britannique’, le spectacle a été omniprésent, les passes d’armes homériques et les incidents parfois impressionnants. Pour ce qui est de la C1 Racing Cup, la #217 Falt Racing de Marvin Herman, Emile De Dryver, Guillaume Mondron, Martin Leburton et Simon Tourneur a dominé la majeure partie de la course, surtout dès l’instant où la #232 Neo Speed by Kimy Racing (Do-Devis-Le Leu-Petralia) rencontrait des soucis techniques la faisant disparaître du haut du classement. Classée au 6ème rang absolu, la #217 s’imposait devant la #231 Gaban Motorsport (Gaban-Gaban-Palmaers-Meurens) et la #233 KMD 233 (Van Hove-Close-Van Bael), cette dernière assurant une présence féminine – et très souriante – sur le podium en la personne de Chloé Van Hove. La #240 Citropol (Lorquet-Lorquet-Jeukenne) échouait au pied du podium, tandis que la #230 revTeam by Kimy Racing (Frère-Lietart-Grevesse-Pasquale) complétait le top 5 devant la #212 Muppet Racing (Delvaux-Petit-Denis-Henrard-Willems-Delvaux). Victoire d’un équipage composé de jeunes loups dans le classement hollandais, avec la #555 Team Veno (Oosten-Teekens-Veering) qui devançait la #599 DAT Racing (Smit-Verhoek-Kuiper-Charoudin) et la #630 Lohuis Motorsport 1 (Schoonhoven-Schoonhoven-Sijtsma-Bergman), tandis qu’en C1 UK, c’est la #581 Gianfranco Motorsport des… Portugais Rodrigues, Rodrigues, Brandao et Diegues, accompagnés de l’Espagnol Hernandez, qui s’imposait face à la #505 Finishline UK Ltd with PrepTech UK (Luti-Bray-Van Niekerf) et la #394 AB Motorsport (Symonds-Allwood-Trott). C’est par une belle ambiance sur le podium ‘endurance’ du Circuit de Spa-Francorchamps que ce week-end de toutes les folies s’est achevé. Pour les concurrents de la 2CV Racing Cup et de la C1 Racing Cup, cap sur le Circuit Jules Tacheny de Mettet pour la désormais traditionnelle finale de la compétition, programmée dans deux semaines… déjà ! (Vincent Franssen / Photos Letihon.be)