LA PRESS

Vous avez envie d'avoir de nos nouvelles? Suivez l'actualité 2CV N'oubliez pas de nous transmettre vos articles de press en pdf
Avec l'apparition annoncée de la pluie au milieu de la nuit, la situation s'est compliquée aux 24 Heures 2CV, les neutralisations succédant aux neutralisations suite à de nombreux incidents sur la course, impliquant de nombreuses C1. Les heures en mode nocturne ont également été marquées par la faillite du clan FKR, dont la #129 et la #33 ont souffert côté moteur, tandis que la #99 DRM Coyote Autographe de de Robiano-Bouvy-Van Riet-Businaro était victime d'un bris de cardan, ce qui la faisait plonger au classement. Le team gagnant de cette nuit des 24 Heures est BNLL, qui positionne trois de ses voitures dans le haut du classement. Sur le coup de 10 heures du matin, c'est la #42 BNLL 1 de Thierry de Latre du Bosqueau, Alex de Latre du Bosqueau, Daniel Roustan et Benoît Car qui menait la danse, avec 3 tours d'avance sur la #1 JMCE Racing 1 de Léonard, Etienne et Julien Licops, en compagnie de Patrice Léonard. La #43 BNLL 3 de Courtois-Devos-Jossieaux-Coppieters pointait en 3ème position, devançant la #70 CGS Racing Team de Hooreman-Gillard-Draps-Dermont et la #65 BNLL 2 de Denis-Crespin-Crespin-Fosseur. Du côté des C1 Racing Cup, la #217 Falt Racing de Herman-De Dryver-Mondron-Tourneur-Leburton continue sa démonstration, pointant à une très belle 7ème place du classement général, devançant dans sa catégorie la #231 Gaban Motorsport de Gaban-Gaban-Palmaers-Meurens et la #233 KMD 233 de Van Hove-Close-Van Bael. Cap sur l'arrivée, qui sera donnée à 16h00, compte tenu du changement d'heure qui a marqué cette édition 2019 des 24H2CV... (Vincent Franssen / Photo Letihon.be)
Elles tournent, elles tournent, les 2CV, Dyane, Burton et C1 à Francorchamps, dans des conditions plus qu'agréables depuis le début du week-end des 24H2CV. Après une Parade à l'ambiance traditionnellement survoltée, le départ a été donné sur le coup de 17h00, avec d'emblée une pénalité pour la #17 des polemen Seventeen MCC HAFA, qui anticipait l'envol ! En tête de la course, les changements de leaders allaient rapidement être aussi nombreux que les neutralisations, avec des premières victimes de prestige à l'image de la #5 La Charbonnade de la Botte (Furlotti-Carrere-Istas-Beaufort), victime d'un souci moteur, ou encore la #3 Mickey Racing (Berben-Marquet-Marquet-Speleers), qui souffrait elle aussi côté mécanique. Sur le coup de 22h30, la #99 DRM Coyote Autographe (de Robiano-Bouvy-Van Riet-Businaro) comptait une trentaine de secondes de bon sur la #43 BNLL 3 (Courtois-Devos-Jossieaux-Coppieters). Suivaient à quelques encablures la #17 Seventeen MCC HAFA, la #1 JMCE Racing 1 (Licops-Licops-Licops-Lacroix), la #129 FKR-M1 (Van Gysegem-Abrahams-Abrahams-Beaupain), la #70 CGS by 850 (Hooreman-Gillard-Draps-Dermont), la #65 BNLL 2 (Denis-Crespin-Crespin-Fosseur) et la #42 BNLL 1 by 850 (de Latre du Bosqueau-de Latre du Bosqueau-Roustan-Car). La #14 The Golden Horse (Blaise-Blaise-Louys-Nopère) avait par contre lâché prisé, victime d'ennuis d'alimentation en caburant. Dans les autres catégories 2CV, leadership pour la #80 Collé-Carfix RT (Van Hees-Vansprengel-Vanden Driessche) en 'Expérimentale', la #90 Les 2CV de Feu (Brethenoux-Brethenoux-De Well-Bernet-Guignard) en 'Améliorée', la #72 Team Basket Cup (Gablier-Gablier-Devillard-Brisse-Beranger) et la #435 2 Pattes Foll (Cannesant-Bourgeois-Cannesant-Flipo) en 'Classique'. Du côté des C1 Racing Cup, c'est la #217 Falt Racing (Herman-De Dryver-Mondron-Tourneur-Leburton) qui entame la nuit aux commandes, devant la #219 Ecurie Azur (Princen-Princen-Peeters-Geelen) et la #228 HTH Motorsport (Hayot-Ernst-Tricoche-Divoy-Heinen). Dans le classement britannique, la #387 que pilotait notamment Maxime Martin est retombée dans le fond du classement, quand un de ses équipiers anglais s'est emmêlé les pinceaux avec un compatriote au niveau de la Chicane. Histoire d'encore pimenter les débats, la pluie est attendue au petit matin. D'ici-là, la situation se sera sans doute décantée... (Vincent Franssen / Photos Letihon.be)
Le double tour d'horloge le plus chevronné de Belgique clôturera la saison des courses à Spa-Francorchamps ce week-end. C'est une tradition qui a du bon. Le Circuit de Spa-Francorchamps a vécu au rythme des différents meetings de course pendant six mois. Ce week-end, ce sont les 24 Heures 2CV qui marqueront le clap de fin de cette saison effrénée. Il restera encore quelques track days en novembre et puis, le toboggan spadois entrera dans sa traditionnelle hibernation pour mieux nous retrouver avec le retour du printemps. Mais pour un clap de fin, on peut parler de véritable feu d'artifice. Pour cette édition 2019, un maximum de... 146 voitures se présenteront sur la grille de départ samedi à 17 heures ! Signe de l'évolution des moeurs, sur la cinquantaine de 2CV et Dyane présentes, seulement une vingtaine sont encore animées par un bicylindre d'origine Citroën. Le "flat-twin" de moto BMW parfois accouplé à une boîte séquentielle à 5 rapports s'est affirmé depuis quelques années comme le package gagnant avec des performances, une fiabilité mais aussi une disponibilité des pièces de rechange accrues par rapport aux mécaniques du quai de Javel. La victoire se jouera donc entre les "dodoches" de sang bavarois et liste des prétendants à la victoire est longue comme un jour sans pain. Citons en vrac les formations BNLL (#42 de Latre du Bosqueau-de Latre du Bosqueau-Roustan-Car, #43 Courtois-Devos-Jossieaux-Coppieters, #65 Denis-Crespin-Crespin-Fosseur et #74 De Kelper-Michel-O’Keeffe-Steels), Beaufort Racing (#5 Furlotti-Istas-Carere-Beaufort et #34 Jamar-Renaud-Brugmans-Olivier), JMCE Racing (#1 Licops-Licops-Licops-Lacroix), DRM-Coyote-Autographe (#99 de Robiano-Bouvy-Van Riet), Phoenix Racing (#8 Santkin-Piette-Hemroulle-Schmidt), Mehari 2CV Passion Trapanelle (#18 Chenier-Ehrhardt-De Bonhome-Rowland-Hauris-Vynckier), CGS-Racingteam (#70 Hooreman-Gillard-Draps-Dermont) ou encore FKR-M1 (#129 Van Gysegem-Abrahams-Abrahams-Beaupain) qui sont autant de candidates à la victoire finale. A cette belle brochette de bolides dits Hybrides s'ajoute une poignée de 2CV réparties dans les classes Prototype, Amérliorée, Expérimental, sans oublier les Classiques faisant la part belle aux "deuches" stricto sensu d'origine. De quoi valoir des images toujours spectaculaires de machines se déhanchant au gré des virages. Autre signe de l'évolution des moeurs, les 2CV devront cohabiter avec une... centaine de Citroën C1 ! Dès son lancement en 2017, la formule s'est offert un très beau succès. Moins chère, plus fiable mais aussi moins performante, la C1 Cup permet à ses participants de disposer du même matériel et donc des mêmes chances. Parmi les noms ronflants qui séviront dans ce peloton très remuant, on retrouve Maxime Martin (QSP), Cor Euser (#550 CER), Pierre-Yves Rosoux et Arnaud Tsamère (#203 MCL Racing Team by Beaufort Racing), Guillaume Mondron, Emile De Dryver et Martin Leburton (#217 Falt Racing) ou encore Olivier Muytjens (#248 Marc Duez Events). Tout ce beau monde se frottera aux habitués de la série tels que Jeukenne-Lorquet-Lorquet (#240 Citropol), Petralia-Le Leu-Do-Devis (#232 Neo Speed by Kimy Racing), Princen-Princen-Peeters-Geelen (#219 Ecurie Azur) mais aussi Hayot-Heinen-Ernst-Tricoche-Divoy-Hortulanus (#228 HTH Motorsport) et Seeuws-De Wit-Agenais-Huygens (#206 FSA 1). Last but not least, Cap 48 sera à nouveau dans la course avec une 2CV Hybride et une C1. Charlie Dupont, John Culliford, Paul Theysgens, Nygel Verhaeren, Maxime Berger, Christophe D'Elia, Ludovic Chevremont et Lionel Vandercam sont annoncés sur les deux voitures, avec le renfort de Dejaegere sur la C1. Maintenant que les présentations sont faites, place aux choses sérieuses. L'action débutera dès aujourd'hui avec les qualifications de 16 à 19 heures. A noter que le BGDC en découdra samedi matin avec une quarantaine d'inscrits pour le final de sa saison 2019. See you in Spa ! Martin Businaro
Programmée sur trois heures ce vendredi en fin de journée, la qualification des 24H2CV 2019 a été à l'image de ce que sera sans doute la course, c'est-à-dire chahutée. Interrompue à quatre reprises au drapeau rouge, la séance officielle a très rapidement vu les candidats déclarés à la pole signer un chrono canon et établir une hiérarchie définitive dans le haut du classement. C'est la #17 Seventeen MCC Hafa des Français Christian Tiggeler/Eric Bonnan, et des Britanniques Alex Graham/Peter Sparrow, qui a surgi, se fendant d'un temps en 3'15"887, soit 1"4 de mieux que la #99 DRM Coyote Autographe de Matthieu de Robiano, Fred Bouvy, Christophe Van Riet et Martin Businaro. La #129 FKR-M1 de Van Gysegem-Abrahams-Abrahams-Beaupain et la #1 JMCE Racing 1 de Licops-Licops-Licops-Lacroix se partageront la deuxième ligne, emmenant dans leur sillage la #42 BNLL 1 by 850 de de Latre du Bosqueau-de Latre du Bosqueau-Roustan-Car et la #14 de Blaise-Blaise-Louys-Nopère Dans les différentes catégories de la 2CV Racing Cup, pole en 'Expérimentale' pour la #46 PI-R System de Henry de Frahan-Henry de Frahan-Le Leu-Petralia-Lempereur-Lempereur, tandis qu'en 'Proto', c'est la #47 2CV Wet Dream RT de Van Israel-Smit-Van Wijmeersch-Naessens-Mertens qui prenait le meilleur, imitée en 'Améliorée' par la #68 Team FG 2CV Passion de Lercher-Sultana-Guillaume-Mazurier et en 'Classique' par la #123 Dutch Dyane Racing de Van Koppen-Van der Goes-Van Der Voort-Van Der Voort. Du côté des C1, qui sont près de... 100 en piste, pole pour la #232 Neo Speed by Kimy Racing de Do-Devis-Le Leu-Petralia devant la #228 HTH Motorsport de Hayot-Ernst-Tricoche-Divoy-Heinen et la #217 Falt Racing de Herman-De Dryver-Mondron-Tourneur-Leburton. Ce samedi matin, les pilotes de 2CV, Dyane, Burton et C1 disposeront de plus d'une heure de warm-up, tandis que le départ des 24H2CV sera donné sur le coup de 17h00, soit une bonne heure avant le tombée d'une nuit qui sera longue, et sans doute détrempée dans sa seconde partie... (Vincent Franssen / Photo Letihon.be)
Cela fait 35 ans que ça dure, et le phénomène ne s’essouffle pas ! Si les C1 accompagnent désormais les vénérables 2CV et Dyane deux tours d’horloge durant, le grand rendez-vous automnal du sport moteur amateur rencontre un succès toujours plus exceptionnel. Ce prochain week-end, pas moins de… 150 petits bolides vont se lancer à l’assaut du Raidillon, savoureux mélange de pilotes pros, de gentlemen-drivers, d’amateurs éclairés et de vrais débutants. Bref, que du bonheur… Bien malin dès lors qui pourrait sortir de son chapeau les noms des équipages qui s’illustreront au classement général. Certes, parmi la cinquantaine de 2CV/Dyane et assimilées présentes sur la liste des engagés, certains teams ont déjà goûté aux joies du champagne au terme des 24H2CV. On pense ici à l’équipe BNLL (#42 de Latre du Bosqueau-de Latre du Bosqueau-Roustan-Car, #43 Courtois-Devos-Jossieaux-Coppieters, #65 Denis-Crespin-Crespin-Fosseur et #74 De Kelper-Michel-O’Keeffe-Steels), à Beaufort Racing (#5 Furlotti-Istas-Carere-Beaufort et #34 Jamar-Renaud-Brugmans-Olivier) ou à JMCE Racing (#1 Licops-Licops-Licops-Lacroix), pour ne citer que les plus récents. Mais la formule pour l’emporter une nouvelle fois, ces formations sont loin d’être les seules à tenter de la trouver… Qu’on se le dise, les favoris vont se bousculer au portillon entre le départ, donné samedi sur le coup de 17h00, et l’arrivée, fixée dimanche à… 16h00 ! Non, les 24H2CV ne sont pas devenues 23H2CV, mais ce prochain week-end est celui du sacro-saint changement d’heure ! Qu’on se le dise, les bolides effectueront bel et bien deux tours d’horloge complets. Et au bout de ceux-ci, on pourrait voir débouler d’autres équipes, à l’image de la #2 KMD 2 (van der Straten-Asnong-Debroux-Putz), la #3 Mickey Racing (Berben-Marquet-Marquet-Speleers), la #7 Flax-Team (Rosy-Marchandisse-Marchandisse-Devillers-Delvaux), la #8 Phoenix Racing Team (Santkin-Piette-Hemroulle-Schmidt), la #11 Team Manitou Collé 11 (Vandermosten-Moureau-Gies), la #14 The Golden Horse (Blaise-Blaise-Louys-Nopère), la #18 Mehari 2CV Passion Trapanelle (Chenier-Ehrhardt-De Bonhome-Rowland-Hauris-Vynckier), la #38 Nous@aussinet (Naisse-Bouillon-Dubois-André-Naisse), la #55 FKR-M3 (Gillet-Colson-Goffin-Meauxsoone-Demoulin), la #62 2BR Motorsport (Braun-Bollette-Schiffers-Braekevelt), la #70 CGS-Racingteam (Hooreman-Gillard-Draps-Dermont), la #83 Oregon Team (Ragonesi-Orel-Wartique-Diederickx), la #96 DS Racing (Dumoulin-Poorters-Bourbonnois-Bolland-Devis), sans oublier bien sûr la #99 DRM Coyote Autographe (de Robiano-Van Riet-Bouvy-Businaro), ni la #129 FKR-M1 (Van Gysegem-Abrahams-Abrahams-Beaupain) ! Une liste non-exhaustive démontrant que plus d’un pilote de notoriété nationale et même internationale n’hésite pas à s’engager aux 24 Heures 2CV ! Si les ‘Hybrides’ à mécanique BMW seront une fois encore omniprésentes dans le haut du classement, on peut compter sur les inconditionnels de la catégorie ‘Prototype’ pour tenter d’accrocher une place dans le top 10. On pense ici à la #47 2CV Wet Dream RT (Van Israel-Smit-Van Wijmeersch-Naessens-Mertens) ou à la #72 Team Basket Cup (Gablier-Gablier-Devillard-Brisse-Beranger). Quant à la catégorie ‘Améliorée’, elle opposera la #31 2PK Racing Team (Willaert-Staelen-De Bel-Schollaert), la #68 Team FG 2CV Passion (Lercher-Sultana-Guillaume-Mazurier) et la #90 2CV de Feu (Brethenoux-Brethenoux-De Well-Bernet-Guignard). Soit une très attendue rencontre Belgique-France ! Incontournables, les ‘Classiques’ rappellent les premières éditions des 24H2CV, se dandinant d’un virage à l’autre tout en arborant un look délicieusement ‘vintage’. Ici, ce sont les Pays-Bas qui sont favoris, avec le redoutable Dutch Dyane Racing Team (Van Koppen-Van der Goes-Van der Voort-Van der Voort) et son dossard #123 ! La concurrence sera pourtant très rude au cœur de l’Ardenne belge, avec la… #007 Deuch Gaz Team (Breilly-Breilly-Dubois-Pade), la #13 Mehari 2CV Passion Racing Team (Sailly-Huez-Leroy-Holley, la #41 Team Basket Cup (Venot-Gaugry-Rousse-Lauzanne), la #261 Les Bielles de Giel (Bouillard-La Scala-Soubigou-La Scala-Raison), la #375 2CV EGD Endurance (Daniel-Bouche-Levasseur-Letot-Ravin) et la #435 2 Pattes Foll (Cannesant-Bourgois-Cannesant-Flipo) et la #602 Brokensport (Asselborn-Asselborn-Cadot-Rosner-Le Conte-Mercier).qui viennent toutes… de France ! Les Belges ne seront néanmoins pas en reste, avec la #69 2CV Mania (Beaujean-Collin-Noerdinger-Molron) et la #98 Rétro Racing Team (Van de Velde-Van Den Brande-Arys). Voilà qui promet… Une liste à laquelle il convient d’ajouter plusieurs bolides classés ‘Expérimental’, la #46 PI-R System (Henry de Frahan-Henry de Frahan-Petralia-Le Leu-Lempereur-Lempereur), #51 51 Tracanet (Lachaume-Salort-Guiberteau-Mandret-Mandret), la #80 Collé-Carfix RT (Van Hees-Vansprengel-Vanden Driessche), sans oublier bien sûr l’habituelle présence de Burton, avec cette fois deux machines, la #77 Burton Racing (Marville-Pirlot-Bastin) et la #78 Gascard Speed Organisation (Gascard-Gascard-Vanderfeesten). Trois 2CV répondant à la réglementation britannique seront aussi de la partie. Chaud devant ! Avec près d’une… centaine de C1, c’est une véritable déferlante qui va frapper Francorchamps à l’occasion de ces 24H2CV ! D’autant qu’une cinquantaine de ces petits bolides, dont les performances sont légèrement inférieures à celles des 2CV ‘Hybrides’, proviennent d’Angleterre ! Comme quoi, on est loin d’un isolement insulaire de type ‘Brexit’… Aux commandes de ces C1 ‘so British’, on retrouvera des Anglais, bien sûr, mais aussi des Suisses, Portugais, Américains, Sud-Africains, Australiens, Néo-Zélandais, en plus d’une poignée de citoyens des Emirats Arabes Unis ! Avec même des pilotes de la trempe de Maxime Martin ou Jérôme de Sadeleer ! Ajoutez à cela une dizaine de bombinettes hollandaises (avec notamment Cor Euser, Nicolas Vandierendonck, John De Wilde, Daan Pijl, Hanne Terium, etc.), et vous avez déjà l’assurance d’une certaine ambiance au cœur du peloton. Du côté de la C1 Racing Cup belge, on se bouscule aussi au portillon, avec des pilotes du calibre de Pierre-Yves Rosoux et Arnaud Tsamère (#203 MCL Racing Team by Beaufort Racing), Erik Bruynoghe (#210), Jacky Delvaux (#212 Muppet Racing), Guillaume Mondron, Emile De Dryver et Martin Leburton (#217 Falt Racing), les habitués de la Hundred Series by BGDC que sont Gaëtan Hayot, Laurent Tricoche, Michaël Divoy et Jérôme Heinen (#228 HTH Motorsport), Gaël Frère (#230 revTeam by Kimy Racing), Doriano Marcucci et Giovanni Scamardi (#236 Mickey Racing), François Jeukenne (#240 Citropol avec Philippe et Julien Lorquet), Olivier Muytjens (#248 Marc Duez Events), Stéphane Cristinelli (#245 SC Corsa), etc. Bref, du très beau monde… C’est néanmoins vers les équipages réguliers de cette compétition qu’on lorgne pour la gagne, avec la #206 FSA 1 (Seeuws-De Wit-Agenais-Huygens), la #207 FSA 2 (Vanhercke-Mans-Van Den Hemel-De Cock), la #211 JMCE Racing 2 (Poncin-Munsters-Dethier-Habran), la #216 ça roule 216 (Muller-Laloux-Loly-Cheriet), la #218 GHC Racing (Les-Roskam-Les), la #219 Ecurie Azur (Princen-Princen-Peeters-Geelen), la #221 FloRacing (Borner-Couturier-Flohimont), la #223 Kimy Racing (Matot-Matot-Matot), la #231 Gaban Motorsport (Gaban-Gaban-Palmaers-Meurens), la #232 Neo Speed by Kimy Racing (Do-Devis-Le Leu-Petralia), la #233 KMD 233 (Close-Van Hove-Van Bael), la #251 FloRacing (Maka-Geilenkirchen-Pirlet-Pirlet) et la #257 Mecaperformance (Cagnina-Thomas-Pirenne-Brasseur). N’en jetez plus, la cour est pleine ! Comme le veut la tradition, l’opération CAP48 de la RTBF sera aussi dans la course, avec cette année une 2CV, la #48 LVR-CAP 48 (Dupont-Culliford-D’Elia-Chevremont-Vandercam-Theysgens-Berger) et une C1, la #234 LVR – Kart48 (idem, en plus de Dejaegere). Preuve que ces 24H2CV restent plus que jamais… The Place to Be ! (Vincent Franssen / Photos Letihon.be) Résultats live : https://livetiming.getraceresults.com/spa Live streaming : https://www.rtbf.be/auvio/direct_plus-de-sports-moteurs?lid=205479#/ Live streaming : http://www.cmgtv.be/tv/